Chanson douce
Auteurs   Slimani, Leïla (Auteur)
Edition  Gallimard : Paris , 2016
Collection   Blanche
Collation   240 p
Format   21 cm
ISBN   978-2-07-019667-8
Prix   18,00 eur
Langue d'édition   français
Nombre de réservation(s) actuelle(s) : 0
Réservation
SiteNuméroCoteSection / LocalisationEtat
MILLEMONT 1784040005476 ROM SL Adultes / Disponible à MILLEMONT
GAMBAIS L-009085 R SLIAdultes / Disponible à GAMBAIS
BAZOCHES 1780500009466 R SLIAdultes / Disponible à BAZOCHES
STGERMAIN 0174800550 R SLIAdultes / Disponible à STGERMAIN
MONTFORT 8420022903 R SLIAdultes / BibliothèqueDisponible à MONTFORT
JOUARS 1783210022367 R SLIAdultes / Disponible à JOUARS
STREMY 1785760004381 R SLIAdultes / Disponible à STREMY

Commentaires

“Une chanson douce, que me chantait ma maman...” Le titre du prix Goncourt 2016 m’a aussitôt fait penser à cette chanson d’Henri Salvador, que je fredonnais il y a quelques années la nuit à mes enfants pour les endormir. Le problème, c’est qu’après avoir lu ce livre, ce sont les mamans qui ne dormiront plus sur leurs 2 oreilles ! L’auteure, Lydia Slimani, a en effet eu le talent de concentrer dans ce livre toutes les peurs maternelles actuelles : la difficulté de concilier carrière et vie de famille, et la mauvaise conscience qui va avec ; ce besoin de liberté que l’on peut avoir parfois, freiné par le quotidien ; l’autre difficulté de déléguer la garde la journée de ses petits, avec cette relation ambivalente de confiance et de doute qui peut s’installer ; et puis l’impensable, la mort de son enfant... Le livre commence d’ailleurs comme ça : Myriam, en rentrant un après-midi plus tôt de son travail, trouve ses 2 petits étranglés dans leur chambre par la nounou. Après l’horreur, retour en arrière pour comprendre comment on en est arrivé là. L’écriture est simple, directe, quasi chirurgicale, complètement antagoniste avec les sentiments qui entrent en jeu. Bref, j’ai beaucoup aimé.
Vote: 
4
Average: 4 (1 vote)
Connectez-vous pour poster un commentaire