Le parfum des fleurs la nuit
Auteurs   Slimani, Leïla (Auteur)
Editeur   Stock
Lieu Edition   Paris
Année Edition   2021
Collections   Ma nuit au musée
Collation   128 p
Format   18 cm
ISBN   978-2-234-08830-6
Prix   18,00 eur
Langue Edition   français
Catégories   Romans
Nombre de réservation(s) actuelle(s) : 0
Réservation
SiteNuméroCoteSectionEtat
LES MESNULS 1783980018454 R SLIAdultesEn Transit de JOUARS vers LES MESNULS
GAMBAIS 1782630014044 R SLIAdultesSorti jusqu'au 02/06/2021
STGERMAIN 0193180550 R SLIAdultesSorti jusqu'au 28/05/2021
JOUARS 1783210103004 LIT SLIAdultesSorti jusqu'au 04/06/2021
Résumé : Comme un écrivain qui pense que toute audace véritable vient de l'intérieur , Leïla Slimani n'aime pas sortir de chez elle, et préfère la solitude à la distraction. Pourquoi alors accepter cette proposition d'une nuit blanche à la pointe de la Douane, à Venise, dans les collections d'art de la Fondation Pinault, qui ne lui parlent guère ' Autour de cette impossibilité d'un livre, avec un art subtil de digresser dans la nuit vénitienne, Leila Slimani nous parle d'elle, de l'enfermement, du mouvement, du voyage, de l'intimité, de l'identité, de l'entre-deux, entre Orient et Occident, où elle navigue et chaloupe, comme Venise à la pointe de la Douane, comme la cité sur pilotis vouée à la destruction et à la beauté, s'enrichissant et empruntant, silencieuse et raconteuse à la fois. C'est une confession discrète, où l'auteure parle de son père jadis emprisonné, mais c'est une confession pudique, qui n'appuie jamais, légère, grave, toujours à sa juste place : Écrire, c'est jouer avec le silence, c'est dire, de manière détournée, des secrets indicibles dans la vie réelle . C'est aussi un livre, intense, éclairé de l'intérieur, sur la disparition du beau, et donc sur l'urgence d'en jouir, la splendeur de l'éphémère. Leila Slimani cite Duras : Écrire, c'est ça aussi, sans doute, c'est effacer. Remplacer. Au petit matin, l'auteure, réveillée et consciente, sort de l'édifice comme d'un rêve, et il ne reste plus rien de cette nuit que le parfum des fleurs. Et un livre